L’Australie ? la France? Comment choisir ou investir ?

L’Australie ? la France? Comment choisir ou investir ?

L’Australie ou la France, votre Coeur balance? Cette remarque revient si souvent lorsqu’on parle d’investissements immobiliers que j’ai décidé d’en consacrer un article.

Il y a bien des avantages à acquérir un bien immobilier a but locatif en France. D’abord, on y parle la langue et ce n’est pas négligeable. Ensuite, on y est (normalement) pas considérer comme un étranger et le fait de pouvoir entrer/sortir du pays comme bon nous semble nous met à l’aise et c’est bien normal.

Cependant… et je pense pouvoir parler au nom de nombreux Calédoniens, l’Australie est bien plus proche que la France dans nos cœurs, non ? Si je pose la question : Sydney ou Paris ? Marseille ou Brisbane ? Nice ou Gold Coast ? Ou vous sentiriez-vous le plus à l’aise ? Le plus en sécurité, économiquement parlant ?

Beaucoup de Calédoniens se débrouillent en Anglais, et il y a en Australie une multitude de Francophone prêt à les aider pour mener à bien leurs investissements. Si vous vous êtes récemment rendu au salon de l’immobilier à Nouméa, vous savez de quoi je parle ! La langue n’est donc plus une barrière insurmontable a l’investissement. L’Australie est sur tous les fronts et sa stabilité économique n’est plus à démontrer (à lire ici).

N’étant pas économiste, je me contente de suivre l’actualité et de lire des articles en lien avec ce qui la touche. Lefigaro.fr a consacrer un article sur ‘Croissance, pouvoir d’achat, dette : quel bilan pour la France en 2018 ?’ qui n’est pas des plus réjouissant. On peut y lire notamment que la Dette et Déficit Public ‘a continué de progresser, …, et représente aujourd’hui 99.3% du PIB français, un montant dangereusement proche de la barre symbolique des 100%’ ou encore que ‘La confiance des français envers l’avenir {des acteurs économiques} n’a cessé de régresser’.

L’INSEE souligne également dans son graphe ci-dessous un PIB (Produit Intérieur Brut) français en décroit depuis 1950, soit presque 7 décennies… Le PIB reflète l’activité économique interne d’un pays et la variation du PIB d’une période à l’autre est censée mesurer son taux de croissance économique (dixit Wikipedia).

Il est également intéressant de se pencher sur les conditions de locations d’un pays avant d’y investir en immobilier si on souhaite percevoir des revenus locatifs.

On peut lire dans un article datant de 2015 parut dans lesechos.fr qu’en France, ‘plus de 42% des propriétaires-bailleurs reconnaissent avoir eu des litiges avec leur locataire’.

Alors, que se passe-t-il en cas d’impayés de loyers ?

Le plus intéressant selon moi se trouve dans le rapport d’étude pour l’ONPES réalisé en 2017 (accessible sur le site du gouvernement ici) qui indique que ‘En France, le processus d’expulsion d’un locataire est séquentiel… Le nombre de ménages impliqués réduit fortement à chaque étape clés du processus : 480 000 ménages en situation d’impayé de loyer, a 155 000 assignations en justice, 120 000 décisions, 50 000 commandements de quitter les lieux, 39 000 demandes de concours de la force publique, 11 000 interventions publiques’.

Cela fait un peu peur, mais j’ai arrêté de lire ce rapport (de 93 pages tout de même) a la phrase ‘Le bailleur n’a pas forcement intérêt à signaler le non-paiement de loyer … car il risque alors de ne plus toucher l’aide au logement du locataire’. CQFD.

En Australie, on trouve sur le site RTA (Residential Tenancies Authorities) comment s’en sortir avec un ‘mauvais-payeur’. Le graphe ci-dessous, bien qu’en anglais, est parlant :

Le site du gouvernement du Queensland indique qu’en Aout 2019, le délai moyen entre la demande d’expulsion et l’audience était de 3 à 12 semaines en moyenne en fonction de l’urgence de la situation. La législation protège aussi bien le locataire que le propriétaire et le taux d’impayé en Australie est si faible qu’il n’est pas ratifié.

Alors, France ou Australie, le choix reste le vôtre. En Australie on a coutume de dire « a good investment is an investment you made with your head, not your heart”!

 

Sources:

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2018/12/31/29006-20181231ARTFIG00046-croissance-pouvoir-d-achat-dette-quel-bilan-pour-la-france-en-2018.php

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3676727?sommaire=3696937https://www.lesechos.fr/2015/03/immobilier-plus-de-42-des-proprietaires-bailleurs-reconnaissent-avoir-eu-des-litiges-avec-leur-locataire-245424

http://www.onpes.gouv.fr/IMG/pdf/credoc__etude_econometrique_et_qualitative_sur_debut_expulsion_locative_-_fevrier_2017.pdf

https://www.rta.qld.gov.au/Renting/During-a-tenancy/Rent-and-other-bills/Nonpayment-of-renthttps://

www.qcat.qld.gov.au/applications/timeframes